Cet article/section est actuellement en construction.
Merci de votre soutien !
Vous pouvez cependant aider à l'améliorer en le modifiant !


Le Conte de la princesse Kaguya (かぐや姫の物語, Kaguya-hime no Monogatari) est un film d'animation du Studio Ghibli réalisé en 2013 par Isao Takahata, co-fondateur du studio d'animation japonais. Il est basé d'après le conte de la princesse Kaguya (かぐや姫, Kaguya-hime), aussi appelé le conte du coupeur de bambou (竹取物語, Taketori monogatari), un conte folklorique japonais considéré comme l'un des plus vieux textes en prose japonais, écrit vers la fin du IXème de notre ère.

Le film est un franc succès et a reçu plusieurs récompenses. Il a été nominé à plusieurs reprises, notamment lors de la 87ème cérémonie du cinéma en 2015 dans la catégorie "Meilleur film d'animation". Il s'agit du dernier film d'animation réalisé par Isao Takahata. Comme dans ses autres films d'animation, Isao Takahata reprend dans ce film les thèmes chers à son cœur, c'est-à-dire la campagne, l'amour de la nature et une certaine critique du monde urbain et de la richesse. Il met également à l'honneur comme dans Souvenirs goutte à goutte l'accent sur la place de la femme dans la société au travers de l'éducation de princesse ainsi qua la quête identitaire à travers les yeux d'une petite fille qui grandit aussi vite comme une pousse de bambou.

Synopsis

L'histoire reprend de manière générale l'histoire du conte de la princesse Kaguya, à l'exception de certains choix narratifs qui rendent l'histoire plus sensible et donc laissant une impression différente du conte original.

« Chef d'œuvre du studio Ghibli
LE CONTE DE LA PRINCESSE KAGUYA
est l'adaptation de l'un des textes fondateurs de la littérature japonaise dans lequel une minuscule princesse, Kaguya, "la princesse lumineuse", est découverte dans la tige d'un bambou.

Élevée par un vieux coupeur de bambou et son épouse, elle devient une séduisante jeune femme. De la campagne lointaine jusqu'à la grande capitale, sa beauté suscite l'engouement auprès de tous ceux qui la rencontrent et fascine en particulier cinq nobles prétendants qui vont devoir relever d'impossibles défis dans l'espoir d'obtenir sa main. Le temps venu, elle devra finalement affronter son destin.

Ce long métrage est à l'apogée visuelle du maître de l'animation japonaise Isao Takahata qui a privilégié une esthétique singulière, les personnages dessinés au fusain évoluant dans des décors au fini d'aquarelle.
 »
Quatrième de couverture pour la version française du DVD.

Attention spoilers : Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.


Il était une fois un coupeur de bambou, Sanuki no Miyatsuko, qui coupait du bambou dans la forêt. Humble homme de la campagne, il découvrit pourtant un jour une petite princesse à l’intérieur d’une tige de bambou. Miyatsuko, émerveillé, pensa que l'on lui avait fait don divin de cette petite fille et il la ramena alors, laissant tomber son activité. Sa femme, d'abord surprise, voulut prendre soin de cette petite fille quand soudain elle se transforma en bébé. Le couple prit alors soin de l'élever dans la montagne et de curieux événements se produisirent.

La nature se mit alors à fleurir très vite, la femme de Miyatsuko put allaiter l'enfant alors qu'ils l'emmenèrent pour la confier à une nourrice et la petite fille grandit très vite. Les enfants du village la surnommèrent alors "Pousse de bambou" car, comme les bambous, elle grandit à vue d'œil. Elle se mit à marcher très vite et fit la connaissance des enfants, devant son père qui fut au comble du bonheur quand en l'appelant avec toutes ses forces, sa fille revint vers lui. La petite fille découvrit le bonheur de la campagne avec ses nouveaux amis et le couple vécut heureux en voyant grandir pas à pas leur petite fille. Ils voulaient faire le bonheur tendre de celle-ci. Les enfants trouvèrent la fille très étrange, elle connaissait même une chanson instinctivement, connaissant des paroles que les enfants n'avaient jamais appris ni même entendu. Pendant ce temps, un jour, le coupeur de bambou remarqua la présence de richesses dans le bambou depuis qu'ils avaient recueilli la petite princesse. Il reçut également des vêtements d'une qualité sans pareil et ce dernier fut alors persuader que les dieux voulaient qu'elle devienne une noble princesse. La princesse grandit encore et sembla se plaire avec ses amis, surtout avec Sutemaru qui l'avait sauvée d'une mère sanglier qui fonçait sur elle alors qu'elle jouait avec ses enfants quand elle avait encore l'apparence d'un bébé. Toutefois, alors qu'elle voulut préparer un bon repas pour son ami, elle aperçut ses parents partant pour la capitale. Ils emmenèrent alors la princesse avec eux, laissant leur belle maison à l'abandon et leur vie de campagnards derrière eux.

Arrivés à la capitale, la petite fille était aux anges en voyant la magnifique demeure dans laquelle ils vivraient à présent ainsi que les magnifiques vêtements que le coupeur de bambou avaient reçus précédemment. C'était pour que leur fille soit la plus heureuse. Toutefois, ils leur donna une éducation de princesse, ce qui n'empêcha cependant pas la princesse de s'amuser. Mais, mélancolique, la jeune fille rêvait de ses amis perdus et ne s'intéressait pas à la vie de princesse. Elle était attachée à son identité, elle ne parvint donc pas à devenir une princesse calme et respectant tous les codes de noblesse, excepté quand elle apercevait que son père la regardait. Un jour, elle reçut une cérémonie de passage à l'âge adulte et elle fut nommée "Princesse Kaguya des bambous graciles" en raison de sa souplesse et de sa beauté "lumineuse". De plus, son envie de rester naturel plût. Sa beauté devint incroyablement réputée bien que personne n'ait jamais vu son visage. La fête par rapport à son nom dura trois jours et trois nuits. Mais, un soir, en entendant des paroles blessantes par rapport à son identité, la princesse, troublée, décida de s'enfuir. Par la suite, les cinq grands princes de la capitale demandèrent sa main. Comme ils chantèrent des louanges de la beauté de la princesse en la comparant à des objets qu'ils n'avaient jamais vu tout comme le fait qu'ils n'avaient jamais la princesse, cette dernière leur proposa alors d'aller chercher ces dits-objets. Certains furent malhonnêtes, un autre mourut. La princesse ne put accepter d'avoir tuer quelqu'un, elle ne pouvait plus accepter sa fausse d'identité. Pleurant à chaudes larmes et détruisant son faux jardin, celle-ci devint de plus en plus déprimée. Seule la campagne, quand elle fut seule, pouvait lui redonner les rires et le bonheur d'antan. L'empereur, entendant le fait qu'elle soit si difficile à approcher, décida de se rendre de lui-même pour l'épouser, étant persuadé qu'elle ne pourrait refuser l'offre étant donné son statut. Toutefois, elle déclina à sa grande surprise son offre et disparut. Par la suite, elle comprit alors qu'elle venait de la Lune et qu'elle avait été envoyée sur la Terre pour qu'elle découvre la souffrance des hommes. Les habitants considéraient en effet que les Terriens étaient troublés par les émotions. Elle ne voulait pas retourner sur la Lune, appréciant malgré tout le bonheur de ses parents. Mais sa mélancolie face aux princes était telle qu'elle avait crié à la Lune chaque soir et que de ce fait, ils allaient revenir la chercher.

Le jour où elle repartirait approchait, et ses parents ne pouvaient supporter d'appréhender le moment où ils allaient se séparer. Au cours d'un rêve, la princesse Kaguya espérait revoir son ami Sutemaru, devenu depuis père d'un bébé, qu'elle avait vu une fois dans la capitale se faire tabasser de coups après avoir volé de la nourriture. Elle espérait qu'ils s'envoleraient tout comme l'on dit que l'amour donne des ailes. Le soir de son départ arriva. Ce fut alors qu'une procession de chœur d'êtres célestes très heureuse débarqua du haut d'un nuage, et était paradoxalement enjoué face à l'atmosphère très triste du départ de Kaguya. L'empereur et son armée, défendant la maison de Kaguya, s'évanouirent face à l'âme paisible des êtres célestes qui transformaient leurs flèches en des flèches ailées inoffensives. Malheureusement, malgré sa volonté et ses belles paroles accompagnées des pleurs de ses parents, la princesse Kaguya ne put parvenir à faire face aux êtres célestes et Bouddha qui lui mirent une étoffe lui faisant alors oublier tout souvenir de la Terre. Elle était alors à nouveau sans sentiment et suivit aveuglement le cortège, laissant ses parents en pleurs.

Loin de la Terre, la princesse Kaguya se retourna, et, ne sembla retrouver aucun souvenir de son passage sur Terre, laissant les personnes conscients de son passage tels que le spectateur, avec le souvenir de cet enfant naïf et adorable qu'elle avait été.

Fin du spoiler.


Bande sonore

Article détaillé : Le Conte de la princesse Kaguya (Original Soundtrack)

Staff

Article détaillé : Le Conte de la princesse Kaguya/Staff

Bande-annonce

Couvertures

Galerie

Article détaillé : Le Conte de la princesse Kaguya/Galerie

Noms étrangers

Langue Nom Signification
Allemand Die Legende der Prinzessin Kaguya La Légende de Princesse Kaguya
Anglais The Tale of the Princess Kaguya Le Conte de la Princesse Kaguya
Arabe كاية الأميرة كاغويا L'histoire de la princesse Kaguya
Bulgare Приказка за принцеса Кагуя Conte de la princesse Kaguya
Chinois 輝耀姬物語 Le Conte de la Princesse Kaguya
Coréen 가구야 공주 이야기 Le conte de la Princesse Kaguya
Espagnol El cuento de la princesa Kaguya Le conte de la princesse Kaguya
Finnois Prinsessa Kaguyan taru Le mythe de la Princesse Kaguya
Géorgien პრინცესა კაგუიას ამბავი Conte de la princesse Kaguya
Italien La storia della principessa splendente L'histoire de la princesse resplendissante
Indonésien The Tale of the Princess Kaguya Le Conte de la Princesse Kaguya
Japonais かぐや姫の物語
Kaguya-hime no Monogatari
Le Conte de la princesse Kaguya
Letton Princeses Kagujas stāsts Histoire de Princesse Kaguya
Malais The Tale of the Princess Kaguya Le Conte de la Princesse Kaguya
Néerlandais The Tale of the Princess Kaguya Le Conte de la Princesse Kaguya
Norvégien Fortellingen om prinsesse Kaguya Histoire de la princesse Kaguya
Persan سانه شاهدخت کاگوی L'histoire de la princesse Kaguya
Portugais O Conto da Princesa Kaguya Le Conte de Princesse Kaguya
Polonais Księżniczka Kaguya Histoire de Kaguya
Russe Сказание о принцессе Кагуя Conte de la princesse Kaguya
Ukrainien Казка про принцесу Каґую Conte de la princesse Kaguya
Suédois Sagan om prinsessan Kaguya Histoire de la princesse Kaguya
Serbo-croate The Tale of the Princess Kaguya Le Conte de la Princesse Kaguya
Taiwan Chuyện công chúa Kaguya Conte de la princesse Kaguya
Thaï เจ้าหญิงกระบอกไม้ไผ่ Conte de princesse Kaguya


Liens externes

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.